Mental

Le « MENTAL » s’entraine !!!
OUI tout comme le Physique, la Technique ou la Tactique.
Pour être performant, il faut avant tout CROIRE EN SOI.
Voici quelques « clés »…

CONCENTRATION

Apprendre à se concentrer, c’est maîtriser « L’ART DU SWITCH ».
Mon cerveau veut me faire penser à des choses négatives (Peurs, défaites, souffrances, etc…), je vais lui imposer d’être positif ! Comment ? En s’entraînant !

Apprendre à me concentrer grâce à une image (visualiser une balle de tennis), sur un bruit, sur un ressenti (Victoire) ou sur une partie de mon corps. Lorsque mon cerveau voudra être négatif, je ferais appel à cette FORCE MENTALE pour retrouver un état interne meilleur. Je suis le MAÎTRE de mon MENTAL

MAITRISE DES EMOTIONS

La CASCADE de la REUSSITE ou de l’ECHEC
PENSEES EMOTIONS PHYSIQUE ATTITUDE RESULTATS

Nos EMOTIONS jouent un rôle crucial dans nos PERFORMANCES.
Ces émotions sont déclenchées par la PENSEE et agissent sur notre PHYSIQUE,
(Nos résultats physiques sont donc dépendants de nos émotions).
Nos PERFORMANCES sont donc pilotées par nos ATTITUDES PHYSIQUES.

MAITRISE DE LA PENSEE

Mes PENSEES déclenchent des EMOTIONS qui influent sur mon ATTITUDE.
Cet ETAT INTERNE déclenche DOUTE ou CONFIANCE qui vont, bien évidemment inter-agir sur ma PERFORMANCE.

FAIRE APPEL AUX DECLENCHEURS EMOTIONNELS

Un déclencheur émotionnel, c’est un souvenir qui déclenche une émotion.
Te souviens tu de tes vacances, celles où tu étais allongé sur la plage, sous le soleil, au bord de la mer, avec le bruit des vagues ? qu’est ce que produit ce souvenir quand tu y repenses : du plaisir, de la détente, un sentiment de bien être…?
Peut être aussi que le chocolat, ou une odeur (celle des vestiaires de tes meilleures saisons par exemple)…vont te rappeler une émotion particulière ?

A quoi ça sert ?
Avant une compétition ou une échéance importante, on peut avoir du mal a dormir, on est stressé, agité.
Penser à ce souvenir de mes vacances va me permettre de me relâcher, de me détendre, de me retrouver dans un état de relaxation pour aborder sereinement la nuit et la compétition.
A l’inverse, le jour de la compétition, du match ou du combat, j’aurai peut être besoin d’être un eu plus agité, en énergie, « activé » comment on dit en préparation mentale.
Pour cela j’aurai besoin d’un souvenir qui me mette en mouvement, un souvenir plein d’énergie (une colère ou de la rage).

Bonne nouvelle :
Tu peux toi aussi identifier et mettre en place ces déclencheurs pour améliorer ta performance en compétition.

voir plus :

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :